Recopier un modèle que vous aimez bien

Recopier un modèle que vous aimez bien

Il y a plusieurs façons de copier un vêtement selon ce que vous voulez faire de l’original. Le plus simple est de défaire toutes les coutures si vous comptez vous en séparer. C’est le simple surtout si il y a une doublure. Si vous utilisez toujours votre vêtement, il faudra dessiner toutes les pièces avec beaucoup de soin.Pour le choix de votre tissu, essayer de trouver une étoffe quasi similaire au tissu d’origine pour obtenir un tombé similaire.

Certains vêtements sont très difficiles à reproduire : Ce sont par exemple les pantalons. Certaines constructions également, comme un fronçage : difficile de calculer la largeur de la pièces d’origine.

Cet article est une introduction au recopiage de vêtement pour vous donner plutôt une méthode d’organisation. La copie de certains vêtements dis difficiles à recopier feront l’objet de prochains articles.

Analyser le vêtement

Placer le vêtement sur l’envers pour bien voir les coutures existantes. Bien avec une doublure, c’est beaucoup compliqué et je ne vous conseille de le faire sauf si vous voulez la sacrifier.

Comptabilisez le nombre de pièces à copier. Bien entendu, moins il y a de pièces et plus ce sera simple et vous n’aurez peut-être rien à découdre. Pour vous faciliter la vie lors du montage, créer une fiche de montage en notant l’ordre des pièces à assembler que vous avez visualisé sur le vêtement d’origine pendant votre comptage de pièces.

Notez également tous les petits détails de couture que vous rencontrez. Pensez à prendre de photos pour vous y référer par la suite, surtout si vous décousez toutes les pièces de votre vêtement d’origine.

Préparez le matériel pour le recopiage

  • Papier quadrillé pour patron de préférence
  • Papier calque
  • Epingles
  • Crayon papier
  • Feutre de couleurs
  • Ciseaux
  • Règles et équerres

Recopiage

  • Le papier calque étant fragile, on utilise plutôt le papier quadrillé et on recherche le contour des pièces. Si votre calque est assez solide, c’est simple d’utiliser du calque.
  • Prenez une feuille plus grande que la pièce à recopier
  • Epingler la feuille à votre pièce en lissant bien le papier. Vérifier bien que le tissu soit bien à plat lui aussi.
  • Tracer le patron au crayon de papier en repérant les coutures. Allez y tranquillement sans trop appuyer.
  • Enlevez le papier de la pièce. Reprendre le tracé au feutre car vous avez produit des lignes tordues avec le crayon.
  • Vérifiez les mesures avec une règle ou un mètre de couturière de votre pièces copiée par rapport à la pièce originale.

Notez toutes les informations nécessaires pour votre montage : entre autres, le positionnement de cran de montage, le nombre de fois reproduire la pièce, le positionnement de la pliure du tissu et surtout la ligne de droit-fil. Prévoyez aussi les marges de couture

Lors de l’assemblage, n’hésitez pas à vérifier que vous suivez l’ordre de montage noté sur votre fiche de montage.

La couture rabattue

La couture rabattue

La couture rabattue donne un assemblage solide et un peu plus de raideur à l’assemblage. On utilise cette couture essentiellement pour les vêtements de sports, les jeans, les chemises, les veste mais également les accessoire de mode comme pochettes et sacs si vous ne les doublez pas.

Je vous conseille de prévoir une valeur de couture de 1.5 cm pour cette technique.

Etape 1

  • Positionnez les tissus et bord à bord et envers contre envers.
  • Épinglez ou bâtissez.
  • Tracez une ligne à 1,5 cm des bords pour les débutantes et piquez.
  • Retaillez le bord d’un des tissus à 5 mm de la  couture

 

  • Ouvrez la couture au fer à repasser

Etape 2

  • Rabattez  la marge de couture la plus grande sur la plus petite, en veillant à ce qu’elle mesure 1 cm une fois pliée. Visuellement, on peut dire que la plus grande marge vient envelopper l’autre.

  • Plaquez la couture à l’aide du fer à repasser
  • Si vous le désirez, vous pouvez faire une piqure nervure ou surpiqûre à 1 mm du bord pour plaquer complètement la couture. Cependant cette surpiqûre sera visible sur l’endroit.

La couture simple

Procédé le plus courant pour assembler deux pièces de tissu.

  • Assemblez les deux parties endroit contre endroit, épinglez et bâtir si nécessaire.
  • Piquez sur le marquage, s’il y en a ou longez le bord du tissu à la distance prévue

Des Conseils pour bien coudre droit

De façon instinctive, vous allez pour les droitiers placer votre main gauche à la hauteur du pied presseur à 2 à 3 cm de celui-ci et votre main droite devant le pied.à la limite du bâti de la machine.

Regardez le centre du pied plutôt que l’aiguille.

Ne tirez pas, ne poussez bien., effleurez seulement le tissu. Laissez la machine entrainer le tissu, il suffira de rectifier légèrement la direction en cas de léger décalage de droite.

 

 

Pour réaliser des coutures bien droites ou bien alignées, vous avez à votre disposition différentes solutions: La plaque d’aiguille de la machine à coudre où sont généralement gravés des repères de coutures en inches et centimètres. On aligne les tissus sur ces marques.  On peut également utiliser le bord du pied presseur. Ou alors marquer à la craie ou au crayon effaçable la ligne de couture.

 

  • Biblio: Le blog Coupe couture
Quel fil à coudre choisir ?

Quel fil à coudre choisir ?

Le fil de machine à coudre est différent du fil utilisé pour la couture à la main: plus résistant, il est conçu pour être soumis aux tensions que lui inflige la machine à coudre.

Choisir le bon fil consiste à choisir le fil destiné à l’usage que l’on souhaite: couture simple, surpiqures, broderie etc.  Chaque marque de fil possède différentes gammes de fils selon ces usages.

Globalement, la composition du fil à coudre doit correspondre au tissu. Des tissus épais nécessitent un fil résistant et des matières légères un fil plus fin. Des tissus très légers ou fins seront cousus avec une aiguille très fine et un fil extrêmement fin. Utiliser la bonne grosseur du fil peut aider à réduire les plis, problème régulièrement rencontré en couture pour des tissus légers. N’oubliez pas de prendre en compte les conditions d’entretien de votre fil à coudre. Ceux-ci devront être compatibles avec ceux de votre tissu.

Comprendre la grosseur numérique du fil

La grosseur numérique fait référence à la finesse du fil. En général, plus le chiffre est élevé, plus le fil est fin. Donc, un fil en coton grosseur 80 est beaucoup plus fin qu’un fil en coton grosseur 30. Cependant, les grosseurs varient entre le coton et le polyester. Un fil coton grosseur 30 ne sera pas de la même épaisseur qu’un fil synthétique.

Sélectionner la bonne épaisseur de fil pour une création particulière est essentiel pour bien coudre. La sélection sera faite en fonction de la résistance requise, l’épaisseur du tissu, son usage final, le type de couture ainsi que la grosseur de l’aiguille.

Quelques types de fils

Le fil de coton est utilisé pour des tissus fins en fibres naturelles (coton, lin). Il est moins solide que le fil de polyester. Choisissez plutôt du fil de coton mercerisé, plus solide.

Le fil de polyester convient à la majorité des projets et des matières, et plus particulièrement à la couture des tissus synthétiques. Résistant et légèrement élastique, il ne rétrécit pas.

Lire les inscriptions sur la bobine de fil

Les informations notées sont:

  • Partie haute: la marque, le nom du produit, composition et numéro du produit
  • Partie basse: métrage de la bobine, l’épaisseur du fil et le numéro de la teinte.

 

 

 

 

 

 

Comment reconnaitre un fil de qualité

La qualité du fil dépend de sa régularité: plus le fil est lisse et régulier. Moins il y a de peluches, plus le fil est de bonne qualité. Un fil de bonne qualité ne casse pas et il est facile à utiliser, régler la tension du fil d’aiguille est alors aisé.

  • En haut un fil de très bonne qualité: il est régulier.
  • En bas, un fil de qualité moyenne, présentant un amas de matière.

Sources:   Quel fil à coudre choisir  (Rascol)

Image mise en avant parBruno Glätsch de Pixabay

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]